La relation à soi, la clé de toute vie

La relation à soi, la clé de toute vie

L’invitation intérieure

Notre modèle sociétal, basé sur le mental conditionné (lié au fonctionnement du cerveau gauche), nous incite à toujours porter notre attention sur l’extérieur et les apparences. Ce mode de fonctionnement mental limitant engendre toujours plus de complications, problèmes, scénarios illusoires, peurs, frustrations, souffrances, maladies, accidents de santé…

En effet, la base fondatrice de la pleine santé, des relations harmonieuses, des accomplissements qui font notre bonheur réside dans la qualité de la relation à soi, qui se développe plutôt du côté cerveau droit, cœur et mental supérieur : Ressentis, intelligences intra-personnelle, des sens, émotionnelle, relationnelle et du cœur. Et intuition, créativité et intelligences intuitives. C’est aussi ce qui permet de comprendre tout être vivant et les lois naturelles de la Vie.

La vie humaine est une expérience globale, faite de multiples expériences, et notre merveilleux outil d’expérimentation, par lequel passe tout ce que nous recevons, tout ce que nous donnons, tout ce que nous expérimentons est le corps global.

Le corps global est un système énergétique faits de 4 dimensions reliées et en interactions & actualisations non-stop :

  • Dimension physique et énergétique
  • Dimension émotionnelle (amour/peurs et joie)
  • Dimension mentale (mental ordinaire – mental supérieur)
  • Dimension spirituelle ou profonde : connexion avec notre être profond, dons innés, aspirations profondes (= besoins profonds), inspiration, intuition, intention consciente…

Kit de base pour la vie et les « plus » à conquérir

Nous naissons tous avec un « kit de base » composé :

  • D’un corps global à découvrir (merveilleux outil d’expérimentation contenant toute l’intelligence de la Vie)
  • D’une respiration automatique de base de type survie, souvent thoracique = qui induit le stress (pour info, les dauphins ne respirent que consciemment)
  • D’un mental ordinaire où le mental conditionné prend presque toute la place, contrôle notre vie si on le laisse faire et est responsable de toutes les complications de notre vie, de nos exigences, prises de tête, maux et souffrances.

L’invitation de toute vie est évidemment d’explorer tout cela et d’aller découvrir/conquérir en conscience ce qu’il y a au-delà des apparences, de la respiration survie, du mental conditionné…

Notre modèle sociétal éducatif nous incite toujours à porter notre attention sur l’extérieur (à consommer, au paraître) et ne nous apprend pas à nous intérioriser et à découvrir notre corps global, son fonctionnement et ses infinies potentialités.

  • Par exemple, la majorité des personnes en restent toute leur vie à la « respiration survie » alors que les techniques de respiration consciente ont d’innombrables applications dont celles de se libérer du stress et des peurs, d’apaiser le mental et l’émotionnel, de faire circuler l’énergie dans le corps global et de favoriser ainsi les processus d’auto-guérison, de dénouer les tensions du corps, de diminuer les douleurs, etc
  • La majorité des personnes en restent aussi au mental le plus limité-limitant qui est pourtant celui qui induit tous les conflits internes et externes, les luttes de pouvoirs et donc tous les maux et souffrances humaines : maladies, accidents de santé, guerres…

Dommage ! Ces personnes restent donc dans la partie la plus limitative et souffrante des possibilités de la vie et n’accèderont pas au meilleur de la vie issu :

  • des potentiels donnés par la respiration consciente, l’intériorisation, le développement du Ressenti et des perceptions subtiles, l’intelligence intuitive, l’intelligence créative et du cœur, le mental supérieur,
  • de la connexion à soi, uni à leur être profond ou supérieur (voir plus loin)
  • du bonheur de vivre dans la fraîcheur, la simplicité, la légèreté et la spontanéité de l’instant présent…

Le cadeau suprême qui a été donné à l’espèce humaine est le libre-arbitre. Chacun est donc pleinement libre et responsable de ses choix et de ses non-choix, de ses actes et du non-agir. Mais seule l’ouverture esprit-coeur permet de comprendre qu’il y a d’autres possibles.

La connexion à soi, l’enjeu majeur d’une vie

Une relation à soi peut être bonne ou mauvaise. Compte tenu du contexte sociétal éducatif lié au modèle mental conditionné, elle est généralement plutôt mauvaise. L’humain moderne le plus répandu ne s’aime pas, ou pas pleinement.

Avec la connexion à soi, la relation à soi devient belle, vraie, profonde et durable. Notre qualité d’être et notre « météo intérieure » ne dépendent plus (ou presque plus) des circonstances extérieures. Cette connexion ne peut se faire que :

  • En se libérant peu à peu du mental conditionné et de ses limitations et illusions
  • Avec l’aide de notre respiration consciente, qui nous aide notamment à garder notre attention dans le moment présent (seule réalité) et à nous centrer régulièrement.
  • A travers notre corporalité : habiter pleinement notre corps, connaître son fonctionnement, en prendre soin en étant attentif à ses besoins essentiels
  • En nous aimant enfin : en lâchant le regard du mental qui juge et compare pour nous découvrir de l’intérieur avec les « yeux du coeur » (ressenti)
  • En étant à l’écoute de notre monde intérieur et de ses messages et alertes : ressentis corporels, perceptions sensorielles, émotions, peurs, attirance-aversion, envies. En développant notre intuition et nos perceptions subtiles.
  • En nous reliant par le ressenti à notre être profond ou supérieur (guidance intérieure, amour inconditionnel, conscience supérieure, reliance avec tout ce qui est)
  • En surveillant et choisissant nos pensées, là où se place notre attention, ce que nous nourrissons de notre énergie…
  • En étant capable de se dire, d’exprimer nos ressentis, sentiments, besoins…

Notre corps, nos émotions et notre intuition ne mentent jamais. Ils expriment quelque chose de nous, de ce que nous vivons. Le seul qui n’est pas fiable mais qui contrôle votre vie si vous le laissez faire est votre mental conditionné. Lorsque vous serez relié à votre mental supérieur, vous pourrez aussi lui faire confiance (inspirations justes, évidences…).

Nous ne sommes jamais séparés de notre être profond mais si nous n’avons pas conscience d’être uni à lui, si nous ne ressentons pas sa présence en nous, nous ressentons solitude, vide intérieur, manque d’amour, manque de quelqu’un pour nous guider avec bienveillance…

Une fois connecté à notre être profond :

  • notre présence en conscience se substitue de plus en plus au mental conditionné et nous vivons le plus souvent dans le moment présent,
  • notre qualité d’être ne dépend plus (ou presque plus) des circonstances extérieures : sérénité, bien-être avec soi, amour et joie sont notre « fonds intérieur ».
  • nous comprenons de mieux en mieux les êtres vivants (empathie, compassion) et les lois naturelles de la Vie, et notamment la transcendance de la Vie,
  • nous prenons conscience que nous sommes bien plus que ce corps, bien plus que ce flux mental, bien plus que ce personnage social,
  • notre potentiel maximum est disponible dans le présent et évolutif,
  • nous créons de plus en plus notre réalité en conscience
  • et nous ouvrons à tous les possibles.

Pouvoir d’action, centrage et bénéfices relationnels et divers

Notre pouvoir d’action est seulement dans l’instant présent et en nous.
Il faut évidemment veiller à ne pas laisser notre pouvoir aux autres.

La qualité et l’intensité de la relation à soi conditionnent directement nos réalisations, nos possibles, la qualité de notre relation envers les autres et la qualité de la relation des autres envers nous-même. La clé du coeur (photo de l’article) symbolise bien ce qui est nécessaire pour ouvrir nos possibles, permettre nos meilleures réalisations et surtout connaître la paix profonde de l’accomplissement.

Cela commence par prendre régulièrement du temps pour soi, du temps pour être (voir l’article), du temps d’intériorisation en silence, du temps de libre expression de votre être.

Prendre soin de soi est avant tout une attitude intérieure d’attention constante à soi et se conjugue avec toutes les variantes de l’amour inconditionnel :
Bienveillance, respect, écoute, accueil, indulgence, douceur, patience, considération, confiance, reconnaissance, etc

Le centrage consiste à ramener votre conscience dans votre corps et dans le moment présent à l’aide de la respiration consciente (inspir-expir uniquement par le nez, en laissant le ventre respirer). Fermez les yeux et choisissez de porter votre attention soit sur l’espace énergétique du coeur, soit sur le ventre (mettre vos mains). Vous pouvez utiliser cet acte essentiel :

  • Pour « reprendre la main » vis-à-vis du mental conditionné et avoir votre potentiel maximum disponible avant de commencer quelque chose (présence, concentration) ou pour mieux ressentir. Quand votre attention est centrée sur vous, votre conscience est élargie et vous êtes à la fois totalement conscient de la moindre chose qui se passe en vous et totalement présent à l’autre et à l’environnement. A la seconde où quelque chose nécessite soudain votre attention ou un réflexe, vous êtes déjà dans l’action juste.
  • Chaque fois que vous ressentez un peu de fatigue, de stress, de dispersion de votre pensée, pour vous réorganiser… Ex. : calmer le stress avant un entretien.
  • Pour faire des vérifications fréquentes sur votre état d’être, votre besoin prioritaire du moment ou pour prendre une décision qui concerne l’instant ou les 2-3h qui viennent. Interrogez votre ressenti en vous centrant : « Comment je le sens ? ». L’idée c’est : où j’en suis ? comment je me sens ? quel est mon besoin prioritaire de l’instant ? pause ? verre d’eau ? aller prendre l’air ? manger ? sortir me défouler ?

Un des grands challenges de notre vie est de nous  construire et de trouver notre équilibre entre 2 besoins fondamentaux contradictoires :

  • Besoin d’approbation
  • Besoin de différenciation

afin de trouver notre juste place, celle où nous nous sentons bien, vraiment nous-même. Conquérir notre intégrité personnelle et notre authenticité pour ensuite être simplement spontané, en harmonie avec nous-même et avec les autres.

Tout ce que vous voulez recevoir des autres, il faut d’abord vous le donner à vous-même : amour, respect, reconnaissance.. Pourquoi voudriez-vous que les autres vous donnent ce que nous ne vous accordez pas vous-même ?
Seul l’amour inconditionnel que vous vous donnez peut vous combler et combler le vide intérieur, la sensation de manque, le manque de sens à votre vie…
Alors seulement, vous pourrez exercer une vraie générosité, telle une fontaine jaillissante : donner sans manquer, sans vous léser, sans rien attendre en retour.

Notre changement intérieur induit au fur et à mesure des changements dans nos relations  (notre comportement change et le comportement des autres envers nous change aussi). Ce que nous nous accordons, nous l’accordons aux autres aussi et, cerise sur le gâteau, les autres nous l’accordent également.
Il induit aussi des changements dans notre réalité. En effet, selon la loi d’attraction-résonance, nous attirons à nous les expériences et les personnes en fonction de ce que nous émettons (pensées, émotions, peurs, convictions…).

En prenant soin de vous chaque jour avec bienveillance et indulgence, vous n’aurez plus de manques à combler, vous atteindrez une certaine plénitude et une bonne autonomie relationnelle, n’attendant plus des autres qu’ils prennent en charge vos besoins. Finis les jeux de pouvoirs pour combler vos manques. Vos relations seront plus détendues, plus harmonieuses, sans attentes.

Plus vous vous accorderez d’attentions, d’amour, de temps à vous-même, plus vous pourrez atteindre facilement et en cascade tous les autres objectifs de votre vie. Par exemple, outre une relation optimale à vous-même et de meilleures aptitudes relationnelles, vos bonus seront par exemple :

  • Une meilleure stabilité intérieure pour mieux faire face aux aléas de la vie
  • Une santé optimale puisque la pleine santé est la résultante d’une personne bien en phase avec son être profond avec un système énergétique dynamiquement harmonieux
  • Joie, créativité et une meilleure aptitude à développer vos potentiels et à concrétiser vos rêves et vos projets.

Informé(e) sur les enjeux, les bénéfices et le mode d’emploi pour développer une vraie et belle relation à vous-même, profonde et durable, à vous de décider et d’agir. Si vous ne devez retenir que 4 mots : bienveillance, indulgence, centrage et « comment je le sens ? » Expérimentez au jour le jour et vous constaterez très vite les bienfaits d’être le meilleur ami pour soi-même.
Bienvenue dans la vraie Vie et meilleurs souhaits pour une belle vie riche en expérimentations, dans la réalité du moment présent !

Écrit par Corinne TUAL pour Flamme de Vie © juin 2014
Flamme de Vie, vers le meilleur de soi… et tous les possibles

Info+ : l’article sur le mental conditionné

Cet article a été publié dans Accompagner le changement et taggé , , , , , , , , . Sauvegardez ce lien.

Une réponse à La relation à soi, la clé de toute vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *