Le souffle, la Vie

Le souffle… la Vie

Le souffle, c’est la vie….. Connu ! Banalisé même !
Mais quel souffle pour pour quelles expériences de vie ? pour quelle qualité de vie ?
Là, la question devient bien plus intéressante.

En effet, notre vie autonome d’humain commence par un inspir et se termine par un expir, notre dernier souffle. Entre les 2, une vie à expérimenter grâce au corps global (le merveilleux outil d’expérimentation mis à notre disposition) et aux conditions et terrains d’expérience qui viennent à nous ou que nous choisissons.

La respiration consciente, clé essentielle de notre vie

Contrairement à certains animaux comme le dauphin qui ne respirent qu’en respiration consciente, l’humain, lui, est doté d’une respiration automatique de base (respiration haute dite thoracique ou de survie), ce qui lui permet de ne pas mourir tout de suite si, pris ailleurs par son mental, il oublie de respirer.
Il n’accède aux potentiels supplémentaires et à peu près illimités de la respiration consciente que s’il entreprend la démarche consciente de l’expérimenter.
Et là, nous pouvons prendre conscience de l’enjeu majeur de l’existence humaine : vivre dans le mental conditionné et expérimenter ses limitations et souffrances ou vivre dans le merveilleux potentiel global de la vie à travers notre Présence consciente.

A ce stade, il est nécessaire de préciser quelque chose de fondamental. La respiration telle que nous la concevons habituellement a tendance à se limiter à ceci :

  • inspir d’oxygène depuis le nez ou la bouche vers les poumons
  • expir de gaz carbonique depuis les poumons vers le nez ou la bouche.

En réalité, en même temps que l’air, nous inspirons aussi de l’énergie vitale ou prana, nourriture subtile essentielle de notre être. Plus nous respirons en conscience, plus nous absorbons une quantité importante d’énergie vitale qui va nourrir chaque parcelle de notre corps global.

Notre corps global, son système énergétique et le souffle

De fait, le corps global humain est un système énergétique merveilleux et complexe composé de 4 dimensions principales inter-reliées (physique, émotionnelle, mentale et profonde), en interactions non-stop.
La pleine santé résulte de l’équilibre dynamique et harmonieux de l’énergie dans le corps global (corps physique + corps subtils).

Le système énergétique subtil est organisé de façon à permettre la circulation des souffles subtils et donc de l’énergie vitale dans tout notre être. Il se compose des corps subtils, canaux, méridiens et chakras. La respiration consciente et y est associée.

La circulation et l’harmonisation des souffles subtils dans notre corps global ainsi que la nourriture en énergie vitale se fait heureusement sans nous, grâce à l’intelligence de vie présente dans chacune de nos cellules.
Par exemple, selon l’heure du jour ou de la nuit, l’énergie vitale circule principalement dans un méridien puis un autre (marées énergétiques organisées de façon immuable).

Techniques d’utilisation de notre souffle

Nous pouvons, sous l’action de notre mental et émotionnel, créer des blocages, des vides d’énergie, etc qui perturbent ce bel équilibre…
Mais nous pouvons aussi aller explorer, soigner, etc … n’importe quelle partie de notre corps global par la respiration consciente.
Car l’énergie vitale suit le souffle, lequel suit la conscience. Donc si nous respirons en conscience avec l’intention et le ressenti, nous conduisons le souffle et pouvons par exemple « respirer » dans la colonne vertébrale, conscientiser chaque partie de notre corps, ressentir nos chakras, ressentir la circulation de l’énergie dans le canal central et des 2 canaux latéraux, et avec de l’entraînement des ressentis de plus en plus subtils.

En effet, utiliser en conscience notre souffle nous permet de relier chaque parcelle de notre être dans toutes nos dimensions, et de nous affranchir du mental conditionné pour installer notre Présence consciente et vivre la réalité de l’instant présent. Il existe de multiples techniques de respiration consciente et maîtrise du souffle (pranayamas) qui sont généralement associées aux techniques de yoga et/ou de méditation : techniques de base, avancées, très avancées…

Quelques éléments de base à retenir : la respiration consciente se pratique, sauf de très rares exceptions, uniquement par le nez (inspir et expir) et en y associant systématiquement le ventre (inspir en premier, expir en dernier). Assez fréquemment et selon les objectifs visés, des pause-rétentions poumons pleins et poumons vides se pratiquent. A vous d’essayer et d’explorer…

Applications variées de la respiration consciente alliée à l’intention :

Voici un échantillon de quelques applications variées largement expérimentées et intégrées dans ma vie quotidienne, à pratiquer avec l’intention appropriée :

Centrage, Présence-conscience dans l’instant, actualisation :
1 respiration profonde = inspir-expir dans le centre énergétique du coeur

    • Recentrage immédiat : revenir à notre plein potentiel dans l’ici et maintenant =
      1 respiration profonde
    • Chaque fois que fatigue intellectuelle, manque de clarté, de fluidité, blocage, doute, contrariété = 1 à 3 respirations profondes + 1 verre d’eau
    • Faire tomber le stress, par exemple avant un oral ou un entretien, et revenir dans l’instant présent, avec notre plein potentiel disponible = 3 respirations profondes
    • Stimuler, quand notre énergie baisse : 1 grande respiration profonde.
    • Accueillir une émotion = 1 respiration profonde
    • Organiser quelque chose : 1 ou plusieurs respirations profondes
    • Actualiser tous les paramètres, faire le point et décider entre 2 ou plusieurs options ce qui est mieux pour moi : 1 respiration profonde
    • Actualiser les paramètres et adapter l’organisation = 1 respiration profonde
    • Ne pas oublier quelque chose = 1 respiration profonde
    • Mémoriser ou intégrer quelque chose = 1 respiration profonde (ou plusieurs)
    • Rechercher une information = 1 respiration profonde et laisser descendre
    • S’intérioriser, descendre au cœur de soi = 1 respiration profonde.

Diverses applications :

  • S’apaiser, détendre le corps et le mental, équilibrer, harmoniser : plusieurs respirations profondes, si possible allongé en respiration complète (abdominale)
  • Ancrage énergétique Terre-Ciel et protection pour stabilité intérieure : dos droit et quelques respirations profondes
  • Nourriture énergétique de tout notre être : dos droit, séance de respirations calmes mais profondes
  • Atténuer ou faire passer une douleur aigüe : 1 ou plusieurs respirations profondes ; conduire le souffle vers la douleur. Même chose pour autres douleurs.
  • Stimuler les processus d’autoguérison : respirations profondes en conduisant le souffle vers l’endroit qui a besoin de soin.

Cerise sur le gâteau : en incluant dans votre quotidien des pratiques de respiration consciente, les affections des voies respiratoires (rhumes, rhino-pharyngites, sinusites…) se font très rares. Votre santé globale est bien meilleure puisque vous prenez soin de vous.

En conclusion, prenez le temps de vous arrêter et de « souffler » ! La qualité de votre vie en dépend assurément.
Moment d’attention bienveillante à soi, respirer avec une intention consciente est une des clés majeures du prendre soin de soi, à utiliser à tous moments sans modération.
Rappelez vous l’enjeu majeur de toute vie humaine (dont j’ai parlé plus haut) !
Où choisissez vous de vivre maintenant et à chaque minute de votre vie ?

Écrit par Corinne TUAL pour Flamme de Vie © Février 2015
Flamme de Vie, vers le meilleur de soi… et tous les possibles

La spécificité de l’accompagnement Flamme de Vie : expérimentations de ressentis, sensorielles, intuitives… dans le corps avec la respiration consciente, pour la reconnexion de chacun avec son être profond et tous ses potentiels.

Cet article a été publié dans Accompagner le changement et taggé , , , , , , , , , . Sauvegardez ce lien.

Une réponse à Le souffle, la Vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.