Le besoin de ressourcement profond

Le besoin de ressourcement profond

Le besoin de ressourcement profond est un besoin essentiel de l’humain. Il survient périodiquement selon la qualité de vie que nous menons. Il devient criant dans des circonstances où nous avons perdu notre équilibre, creusé l’écart entre notre Moi (notre personnage social) et notre Soi (notre être profond et authentique), voire nous nous sommes complètement déconnecté.

Par exemple, ce besoin s’impose que lorsque nous avons soudain :

  • une perte de goût à la vie, une perte de joie de vivre,
  • plus d’envie, de motivation à faire les choses,
  • une perte de vitalité, un épuisement ou dispersion psychique,
  • une perte majeure de repères et de sens à notre action et à notre vie suite à un accident de vie, un burn-out, une maladie grave ou autre accident de santé.
  • souvent, nous nous sentons en souffrance et/ou soudain étranger à nous même, indifférent à tout, vivant seulement par habitude et pour nos proches.
  • notre environnement nous semble lourd et notre vie compliquée et pesante. Nous avons le sentiment qu’autour de nous tout va trop vite et nous agresse.

Dans les cas non-exhaustifs ci-dessus énoncés, qui résultent tous d’un excès de mental, un retour à Soi en profondeur (c’est-à-dire une reconnexion à soi) est la seule vraie issue favorable.

Ressourcement profond : définition

Le ressourcement profond est un processus intérieur qui consiste en un retour à soi en profondeur, à notre Source, à notre essentiel, au cœur de soi…
Pour cela, il est nécessaire de nous arrêter et de prendre grand soin de nous-même, de notre corps global et de nos besoins essentiels, afin de nous reposer, de nous régénérer, de nous renouveler, de nous reconstruire, … jusqu’à, lorsque les conditions nécessaires seront réunies, la nouvelle impulsion qui induira un processus de réconciliation intérieure, de guérison et une renaissance ou un nouveau départ.

Ressourcement profond : modalités de base

Le ressourcement profond se joue au niveau essentiel de la relation à soi. Il consiste à nous arrêter, à adopter la lenteur, à nous accorder une vraie parenthèse, à nous reposer autant que nécessaire, à prendre soin de nous c’est-à-dire principalement à nous mettre à l’écoute des messages et signaux de notre monde intérieur, notamment concernant nos besoins essentiels et nos aspirations profondes.

Le point capital dans ce processus est la vraie et totale disponibilité à soi : la qualité et l’intensité du temps que nous nous accordons enfin. Principalement, prendre du temps pour soi dans le silence ou la Nature, nous intérioriser, nous détendre, nous mettre à l’écoute et suivre la guidance de la sagesse de notre corps, de nos ressentis-émotions (besoins essentiels, envies), de notre intuition, de nos aspirations profondes…

Ce qui veut dire aussi nous mettre en retrait, nous soustraire à ce qui nous pèse, mettre nos problèmes de côté, diminuer autant que possible l’excès d’activités mentales : internet, lecture et télévision à outrance. C’est notre mental conditionné qui crée tous ces problèmes et complications. En nous reconnectant simplement à notre être profond, la plupart des problèmes disparaissent ; et quant aux problématiques restantes, nous serons alors mieux à même d’y faire face et de trouver des solutions, notre potentiel entier étant enfin disponible.

Notre mental plus clair sera aussi mieux à même de prendre conscience des vraies priorités de notre vie, de reconsidérer la place que nous leur accordons, le sens que nous donnons à notre action et à notre vie, et d’impulser si besoin quelques changements, pour que nos vraies priorités et tout ce qui induit notre joie de vivre ne passent pas après nos obligations.

Sources de régénération, d’inspiration et de renouvellement

Le plus grand thérapeute en termes de ressourcement est le « silence » de la Nature, des grands espaces naturels : l’océan est tonique et stimulant. Dans le cas présent, il est sans doute préférable de commencer par la forêt qui apaise et favorise l’intériorisation. Sinon, dans la campagne, le long d’une rivière, près d’un lac, en montagne… Marcher à son rythme, s’asseoir ou s’allonger dans la nature…

Les principales autres sources de régénération et d’inspiration sont listées et décrites ci-après :

Nous intérioriser et nous relier à notre corps par quelques exercices (même simples) de respiration consciente, de yoga, de méditation, de relaxation. Recevoir des soins énergétiques et massages. Tout cela favorise la détente profonde du corps et du mental, l’apaisement des pensées, la réduction du stress et de l’anxiété, la réconciliation intérieure.

Vous offrir un séjour Ressourcement profond sur mesure qui permet notamment une reconnexion à soi impliquant les 4 dimensions de votre corps global et vous accompagne sur la voie de la réconciliation intérieure. C’est aussi de prendre du recul sur votre vie et de pouvoir envisager d’autres perspectives pour la suite de votre chemin de vie.

Quitter notre quotidien et aller séjourner dans un lieu qui nous inspire, nous apaise et nous ressource. Par exemples :

  • faire un stage d’ago-écologie ou autres activités manuelles ou en lien avec la Terre ou les animaux.
  • effectuer une retraite spirituelle (ex. : au village des Pruniers de Thich Nhat Hanh, expérimenter les vertus du silence, de la méditation de la marche et autres activités en pleine conscience).

Partir en voyage : le dépaysement voire la déconnexion totale avec notre quotidien et ses habitudes-automatismes est généralement très bénéfique. Par exemple, la rencontre avec le désert est puissante pour aller vers l’essentiel de soi. D’autres préfèrent un trekking ou partir en Asie ou en Amérique du Sud où les modes de vie et les traditions spirituelles viennent quelquefois nourrir notre manque de sens et de spiritualité.

Nous relier à notre enfant intérieur, notre imaginaire, les univers féériques ou fictifs… Retrouver la joie de vivre, le plaisir de jouer, de réaliser des choses ou de créer sans objectif ni obligation de résultat : expression libre de l’être, coloriage de mandalas (excellent pour le recentrage de l’être et la concentration après dispersion psychique)…
Notre enfant intérieur, cette partie de nous la plus vulnérable mais aussi la plus pure, la plus créative, détient les clés de notre potentiel de régénération.

Rechercher de l’inspiration dans des modèles de vie, des films, sites web ou livres, sans trop d’activités mentales, qui sont déjà généralement en excès et sont la cause  de la déconnexion de soi et de la Nature.

Simplification, réconciliation et libération intérieure

Dans ce genre de processus, il est généralement nécessaire de faire le ménage intérieur. Cela veut principalement dire : simplifier notre vie, nous réconcilier pleinement avec nous-même et si nécessaire avec les autres, arrêter de nous prendre la tête avec des choses qui n’en valent pas la peine, etc.
Une lecture de l’article Alléger nos valises… et nos coeurs vous donnera un aperçu de ce qui peut être allégé, simplifié.
Face à tout l’irrésolu de notre vie qui se manifeste souvent dans ces moments, une démarche de libération intérieure est nécessaire : se libérer des liens de souffrance du passé , pardon à soi et aux autres.

Les signes d’un ressourcement réussi

Plus la situation de départ était sévère dans la déconnexion de soi, plus il sera nécessaire d’accorder du temps mais surtout de la qualité et de l’intensité de temps pour se régénérer. Le corps global est un guide parfait. Mettez vous à son écoute et il vous indiquera vos besoins ; vous sentirez les effets du ressourcement quand ils se produiront.

Les signes d’un ressourcement réussi sont:

  • Tout d’abord une paix intérieure retrouvée, une réconciliation intérieure.
  • Ensuite vous ressentez une nouvelle énergie vitale en vous, au niveau physique et encore plus psychique (inspiration, créativité)
  • Ensuite, vous retrouvez envie, motivation et sens à votre action et à votre vie.
  • Le changement produit par l’expérience globale (situation de départ + ressourcement) induit souvent des changements dans votre vie, de nouveaux projets, notamment l’envie d’expérimenter de nouvelles activités, d’apprendre de nouvelles choses.
  • Enfin la joie de vivre revient et vous vous sentez vraiment renouvelé.

C’est généralement le moment où vous prenez conscience que ce qui vous est arrivé est vraiment une chance, vraiment bénéfique car l’expérience globale vous a permis de comprendre beaucoup de choses et d’aller vers une relation à vous-même bien plus belle et plus authentique, et une nette amélioration de la qualité de votre état d’être et de votre vie.
C’est ce que je souhaite à chacun.

Écrit par Corinne TUAL pour Flamme de Vie © Octobre 2014
Flamme de Vie, vers le meilleur de soi… et tous les possibles

Cet article a été publié dans Besoins essentiels et taggé , , , , , , , . Sauvegardez ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *