Intelligences essentielles et pourtant négligées

« Pourquoi on ne nous apprend pas
comment être heureux et en pleine santé ? »

Depuis le temps que j’observe les humains en toutes sortes de situations de vie et d’autant plus après avoir exercé un métier d’accompagnement humain & soins, je me rends compte à quel point les états de mal être, d’épuisement psychique, de burn-out, d’excès du mental (anorexie, maladies psychiatriques…) et de désespérance sont liés à notre modèle sociétal moderne et résultent d’une cause principale : la déconnexion de soi et de la Vie.
La conséquence majeure de la déconnexion de soi est un excès de mental de type « cerveau gauche » qui induit une dépendance au mental conditionné, lequel est totalement inapte à comprendre le vivant donc les situations de vie/de santé, d’où des refus de la réalité qui est pourtant là, des blocages, des peurs, des souffrances… et quelquefois des actes violents ou/et désespérés.

Caractéristiques fréquentes d’une personne déconnectée d’elle-même
et en mal être / détresse :

  • ne s’aime pas,
  • accorde davantage d’importance au (soi-disant) regard des autres qu’à elle-même et qu’à la relation à elle-même,
  • n’est pas à l’écoute de son corps et de ses ressentis,
  • ne sait pas utiliser correctement sa respiration (d’où notamment le stress),
  • ne sait pas gérer ses émotions, ne comprend pas leur raison d’être,
  • expérimente beaucoup les peurs et peu la confiance,
  • ne sait pas se définir et s’affirmer sereinement vis-à-vis des autres,
  • a du mal à faire des choix car coupée de ses envies.

Notre système éducatif grandement responsable

Outre le fait très préjudiciable que notre système éducatif n’encourage que trop la compétition-réussite mais n’enseigne pas que frustrations et échecs font partie intégrante du processus d’expérimentation, il faut dire (et déplorer) que les apprentissages classiques privilégient de façon à peu près exclusive le développement des intelligences dites « cerveau gauche » (pensée rationnelle), à savoir :

  • l’intelligence verbale
  • l’intelligence numérique et logique
  • l’intelligence spatiale 3D

Malheureusement négligées dans notre système éducatif, les facultés cerveau droit, qui sont davantage du domaine du Ressenti, de l’imagination, de l’émotionnel et des associations d’idées/d’images, permettent aussi d’accéder à une compréhension globale systémique, donc à une compréhension de plus en plus juste de l’être humain, des systèmes vivants et des lois naturelles universelles.

Ainsi, certains apprentissages pourtant essentiels et déterminants ne sont pas enseignés :

  • Avant toute autre chose, pourquoi ne nous enseigne t-on pas à être ?
  • Pourquoi ne nous apprend t-on pas à savoir être en belle et vraie relation avec soi-même ? à s’aimer ?
  • Pourquoi ne nous enseigne t-on pas le mode d’emploi de notre corps global avec ses 4 dimensions (physique-énergétique, émotionnelle, mentale et profonde) en interactions non-stop ? Et notamment à respirer correctement (respiration consciente et ses innombrables applications) ? A être à l’écoute de nos besoins essentiels ? A gérer nos émotions ? A développer nos perceptions sensorielles (5 sens), notre ressenti et notre intuition ?
  • Pourquoi ne nous enseigne t-on pas que la santé globale est une résultante de composantes principalement émotionnelles, mentales et profondes ?
  • Pourquoi ne nous apprend t-on pas à savoir être en relation avec les autres ? à communiquer de façon saine et authentique ?

Ces apprentissages essentiels sont classifiés dans différentes intelligences :

  • l’intelligence intra-personnelle (connaissance de soi, capacité à s’aimer, à prendre soin de soi et de ses besoins essentiels)
  • l’intelligence des sens (capacité à utiliser le potentiel de tous ses sens)
  • l’intelligence émotionnelle (ressentir, faire des liens, gérer ses émotions)
  • l’intelligence relationnelle incluant la communication
  • l’intelligence du coeur incluant l’amour-compréhension des êtres vivants et de l’environnement, l’éthique, l’empathie, l’amour inconditionnel, la compassion, notre capacité de penser de façon globale, à être positif et généreux…

Les facultés « cerveau droit » se développent d’une part via la dimension du coeur et d’autre part à partir des jeux d’associations d’idées et d’images qui, utilisant beaucoup l’émotionnel et l’imagination, créent des liens et donc des connexions nouvelles dans le cerveau. Ces jeux d’association sont une des bases de la mémorisation optimale et de la créativité.
Le cerveau droit est aussi le siège du subconscient et développer l’intuition crée une connexion permanente avec notre conscience supérieure.
Tout ceci augmente énormément nos aptitudes à être en phase avec nos aspirations profondes et à concrétiser nos rêves et projets.

Pour moi, les « intelligences reines » sont l’intelligence du cœur et l’intelligence créative car elles en englobent d’autres mais surtout parce-qu’elles permettent  à l’humain de se sublimer.

Je tiens aussi à rendre hommage à 2 intelligences non citées jusqu’ici :

  • l’intelligence technique et la débrouillardise
  • l’intelligence des personnes qui ont une connaissance résultant d’une grande expérience (personnelle et transmise) associée à l’observation-compréhension fine de leur environnement naturel, et qui est couramment appelée le bon sens paysan/marin… ou aussi certains types de sagesse.

L’intelligence créative
Je souhaite faire un zoom spécial sur l’intelligence créative car alors que les intelligences rationnelles réfléchissent seulement à partir de l’existant, l’intelligence créative crée du neuf.

Einstein a dit : « L’imagination est plus importante que le savoir. En effet, le savoir est limité, alors que l’imagination embrasse le monde entier, stimule le progrès et fait naître l’évolution. »
Développer notre intelligence créative nous permet notamment de :

  • penser autrement en sortant de référentiels pré-établis,
  • d’inventer des solutions originales,
  • de nous différencier (nous et nos activités),
  • d’inventer tout simplement notre vie en tant qu’être original et unique que sommes.

Les techniques de créativité permettent d’ouvrir notre esprit, d’exercer et développer de façon ludique notre intelligence créative, pour des applications multiples dans tous les secteurs de notre vie. Et cela procure beaucoup de joie.

L’intelligence en nous, partout

Enfin, je ne me lasse pas de promouvoir tous les potentiels et ressources que nous avons à notre disposition, souvent sans le savoir, dans ce merveilleux outil d’expérimentation qu’est notre corps global.
Lorsque nous pensons intelligence, nous pensons immédiatement cerveau.

  • N’oublions pas notre 2e cerveau, le ventre, qui contient semble t-il 200 millions de neurones.
  • N’oublions pas l’intelligence du corps global qui nous envoie sans arrêt des messages, des signaux, des alertes vis-à-vis de nos besoins essentiels, à travers nos ressentis corporels, nos émotions, notre intuition, nos aspirations profondes, nos élans, nos aversions… et qui exprime à travers maladies et accidents de santé notre manque d’écoute, nos conflits intérieurs, notre manque d’harmonie si ce n’est notre chaos intérieur.
  • N’oublions pas aussi l’intelligence de vie présente dans chacune de nos cellules, laquelle a toutes facultés de création et d’auto-guérison si des conditionnements, croyances limitatives, blocages mentaux, peurs… ne viennent pas perturber l’équilibre dynamique, fluide et harmonieux du système énergétique de notre être global.

L’être humain et ses principaux défis

Comme chacun sait, l’être humain est loin d’être autonome lorsqu’il naît. C’est avant tout l’amour par le toucher qui va l’accueillir et l’encourager dans son développement.
Pour se donner ensuite les moyens de vivre vraiment sa vie, l’invitation de la Vie est d’aller au delà du kit de base :

  • « respiration automatique de base ou de survie » souvent limitée au thorax
  • « mental conditionné » (= mode souffrance)

pour découvrir d’une part la respiration consciente et son rôle essentiel en toutes circonstances, et d’autre part pour ressentir et se relier à la Présence de son être profond, à sa guidance intérieure, ce qui lui permettra d’inventer et construire sa vie et peu à peu de ressentir et comprendre la transcendance de la Vie et la reliance entre tout ce qui vit.

Evolution des apprentissages et des systèmes éducation / emploi / santé

Je termine par les apprentissages en formulant des souhaits d’évolution rapide dans le système éducatif, afin d’arrêter/limiter les dégâts autant que faire se peut.
En enseignant les choses essentielles de la vie dès la petite enfance et en faisant davantage de prévention « santé globale », nous pourrions éviter beaucoup de souffrances, de maladies et de désespérance. Beaucoup trop de personnes consacrent leur vie entière et leur argent à essayer de réparer en eux les dégâts émotionnels et santé, conséquences de ces enseignements essentiels qui ne leur ont pas été dispensés.
D’autre part, il serait grand temps de tenir enfin compte de la diversité humaine et de la diversité des intelligences, toutes utiles et complémentaires. Les enfants d’aujourd’hui sont majoritairement de type cerveau droit ; s’adapter au système éducatif actuel est pour beaucoup d’entre eux source de grandes difficultés et souffrances.
Enfin, il serait déjà urgent d’arrêter de penser que nous naissons « tous égaux », vierges de toutes connaissances et ayant tout à apprendre.

Dans les systèmes éducation – emploi, il serait grand temps de :

  • prendre en considération les dons, talents et connaissances innés des enfants, jeunes ou adultes,
  • et d’évaluer l’aptitude à un emploi et la valeur travail un peu moins sur les diplômes et beaucoup plus sur la valeur humaine, sur des critères d’expériences en situation et de résultats, de motivation du cœur et de potentiels qui ne demandent qu’à être mis en œuvre.

L’intelligence, quelle qu’elle soit, est bien vaine si elle n’est pas au service de la réalisation de belles et grandes choses !
Et ce que je connais de plus beau dans le domaine, c’est une synergie d’intelligences créatives au service d’un projet commun, avec une grande motivation du cœur.
Je fais le rêve que nos systèmes éducation / emploi / santé puissent bénéficier au plus tôt de telles synergies pour faire évoluer enfin tout ce qui doit l’être, pour le bien de tous.

Écrit par Corinne TUAL pour Flamme de Vie © mai 2014

Info+ : l’article sur le mental conditionné

Cet article a été publié dans Regards sur la vie et taggé , , , , , , , , , , , , , , , . Sauvegardez ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *